Vladimir Pozner

Vladimir Pozner (1905-1992), écrivain novateur, témoin exceptionnel de son temps, a tracé, à travers plus de vingt romans et fictions documentaires, le portrait d’individus confrontés aux événements majeurs du xxe siècle dont il donne une image à la fois tragique et empreinte d’espoir. Il est l’auteur, entre autres de Tolstoï est mort (1935), Le Mors aux dents (1937), que lui a commandé Blaise Cendrars, Les États-Désunis (1938) et Deuil en 24 heures (1942), salué notamment par Erskine Caldwell, Dashiell Hammett et Heinrich Mann.
Collection « chaos »
• Le Livre des morts